AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 ▪️ what beauty is yet to cause.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tabby Violet

avatar

Messages : 2
Avatar, © : phoebe tonkin. (©anaïs, goddess)
Multicomptes : adrian, cornelia, raeha.
Pseudo : clau.

Message(#) Sujet: ▪️ what beauty is yet to cause.   Dim 28 Jan - 21:48


tabby violet
A lover? Maybe. Something tender, anyway. But tender like a bruise.

nom complet  ◦ Presque sarcastique, le prénom que ses parents toujours en désaccord lui offrent  est catégorique des deux parties. Encore plus ironique, il s'agit d'un prénom que l'on attribue très souvent à un félin. Thabitha née donc sans savoir ce qui l'attend, dans la douce inconscience de l'enfance. James, un rappel de son grand-père paternel parti trop tôt, tâche sur un prénom original, la masculinité qui est tout sauf présente dans ce corps entièrement féministe de par tout ses pores. Violet, finalement, une famille écossaise qui de par d'autres origines se veut hispanique, ou est-ce australien? Elle n'a jamais posé la question. âge, date et lieu de naissance  ◦ Une nuit froide de décembre de l'année 1988 est perturbé par les cris strident de la nouvelle mère, qui ne peut toujours pas croire combien la vie passe sous ses yeux. Une minute, un bébé, la seconde d'après, une adulte de vingt-neuf années qui est tout prêt de la trentaine. Elle l'assume, ce n'est pas de celles qui fait une crise de la treintaine, Tabby, de toute façon. origines et nationalité  ◦ Écossaise pour sûr, son sang chaud est d'une origine mystérieuse qui ne l'intéresse pas. Pourquoi se remplir la tête d'idéologie alors qu'elle ne peut quitter sa ville natale? Une mentalité qui reste ancré dans la tête de cette brune sulfureuse chaque jour. diplôme(s), activité et statut financier  ◦  Influencer par son père, elle commence des études en science humaine qui se termine en un doctorat de médecine générale. L'urgence et les tragédies ne la tente pas, certes, la routine, les appels dans la nuit, elle connaît, elle a vécu de par son père. Homme qu'elle a toujours trouver brave, à côté d'une mère qui n'éprouve pas une grande passion pour ce choix de vie. Tabby veut toujours plus, et si des études d'infirmière l'aurait peut-être accrocher, ce n'est pas ambitieux de sa part. Elle mise haut, là où elle peut toucher les étoiles. Diplôme en poche, internat terminé, elle se déplace de maisons en appartement, de l'hôpital aux foyer pour aînés. Certes, son studio prouve qu'elle vie modestement, sans rentrée d'argent spectaculaire. statut civil  ◦ La blague, pourquoi se ferait-elle mal à aimer alors que la réalité veut que ça ne dure pas? Le cerveau en lui-même le prouve, ce n'est qu'une réaction de terminaison nerveuse qui créer de la dopamine. Une substance que certains humains deviennent dépendant. Ce n'est pas son cas, ou du moins, pas entièrement. Car si Tabby a ouvert son coeur une fois, elle en subit les foudres et a décidé par mégarde de ne jamais reproduire l'erreur. Ça n'empêche pas de toujours imaginer ses lèvres contres les siennes ou ses bras entourant sa taille dans des moments perdus. Puis ce stupide chat qui comprend, qui est doté d'une intelligence.  situation familiale  ◦ Deux parents en dispute constante, un foyer troublé et une enfant qui garde le silence et qui secrètement espère la liberté, s'enfuir de la tempête. Elle se rend rarement chez les Violet, car elle termine la soirée avec une bouteille de vin dans le corps et un mal de tête créer par leurs cris incessants. traits de caractère  ◦ écrire ici. groupe  ◦ écrire ici.

young hearts spark fire
depuis quand vivez-vous à fortingall ? quel est votre ressenti sur la ville ? vous y plaisez-vous ou envisagez-vous un déménagement éventuel ? à quel point êtes-vous impliqué dans sa communauté ? ◦ Aimer Fortingall n'est pas bien difficile, il suffit de vouloir tolérer les saisons, les gens qui épieront chacun de vos gestes tout en laissant un commentaire désobligeant. Elle y est habitué, Thabitha, depuis son enfance, au murmure quand ses parents passent la rue, quand ils voient les traits tirés sur les yeux endormis de la petite. Avec les années, elle se découvre une passion pour la réplique, de dire bonjour à ceux qui osent parler afin de les faire taire. Et apparemment, le tout fonctionne. Sauf lorsqu'elle entre dans le Sceptic's Companion ou on parle de combien la division de Cobalt et Violet est dommage. Tabby elle aime tout de Fortingall, elle aime sa famille malgré les inconforts, elle aime son studio, son chat, les rues silencieuses le soir, les cris lors de célébrations, les saisons en constant changement. Mais elle n'aime pas qu'il habite la même ville qu'elle. Lui, la source même de ses interrogations à déménager toujours plus loin de lui, de ne pas croisé la porte de son bar lorsqu'elle passe voir des patients. De ne pas se mêler des batailles en dehors du bar, simplement pour ne pas croisé sa silhouette. Elle évite la situation, sourit et fait preuve de sobriété. Elle apprend de ses erreurs, Tabby, et elle sait que se retrouver sous sa couette de lit ne l'aidera pas à passer à autre chose. décrivez-nous un printemps mémorable. pourquoi est-il si spécial à vos yeux ? ◦ Étonnamment, elle préfère la pluie à la neige. Elle peut continuer de vivre sans avoir peur de se casser les dents sur le pavé glacée. Puis, les visites à domiciles se font mieux. Elle voit rarement des patients souffrir de maux de dos, de jambes cassés, de poignets en mauvais état, ou d'épaule disloqués. Certes, le printemps le plus mémorable reste celui de son déménagement. Car non seulement elle a obtenu son propre endroit bien à elle, mais aussi Salem, ce chat noir qui comble son quotidien et qui lui donne toute l'attention et l'amour qu'elle recherche de lui. Une boule de poil qui s'est enfuit à mainte reprise. Elle en oublie parfois même que ce printemps-là, son coeur est parti à la dérive, qu'à travers le brouillard et son corps trempé, elle a perdu le pari contre la théorie de la réponse du cerveau face à l'amour.
[65, DUNEAVES STREET] Salem est le reflet de son âme intérieur, d'une couleur sombre, possédant des yeux d'un jaune rappelant la lune lors de journée chaude d'été, comme ensorcelé. Si la couleur de leur poil et cheveux sont une réplique quasi exacte, la théorie des animaux ressemblant à leur maître est terrifiante chez ses deux compagnons de vie. Les pas agile sont répliqués chez l'autre. Tabby avec la fluidité et la grâce de ses pas, prend exemple sur ce félin sombre comme la nuit. Le petit studio, vide, n'aurait pas tenu longtemps la solitude de sa locataire sans un peu d'action. Sans savoir qu'il serait aussi attachant et agité, certes. Le numéro 65 possède son charme, avec la petite galerie qui permet de sortir le matin avec un café dans les mains. La séparation du salon et de la cuisine, montrant un certain effet de grandeur. L'ensorcellement de l'endroit, que, le chat semble apprécié autant qu'elle. Ça ne l'empêche pas de fuir de temps à autre, de chercher à en voir toujours plus de la vie et d'aventurer en territoire étranger. Et bien que le studio est modeste, elle y vit heureuse, bien, apportant des modifications pour le rendre exactement comme elle le souhaite. [PERFECT PICTURE] Les cris fusent à la maison, les accords communs adviennent trop rarement pour appeler le climat des Violet calme. Les insécurités proférés par ses deux parents sont une leçon que la jeune Tabby retiens. Calme, elle n'attire pas l'attention, ne cherche pas à créer plus de problème qu'ils n'en possèdent. L'enfant reste dans sa chambre, monte à l'étage avec son assiette lorsque les cris sont trop strident pour ses oreilles, ou lorsqu'elle a un travail à remettre. Elle perd ainsi cette idéologie d'un couple heureux et refuse d'un jour se mettre la bague au doigt, ou même de mettre un titre sur une relation. Sa solitude est fondé, elle n'a pas envie de recréer un scénario aussi dévastateur que celui-ci. Le travail de son père n'aide pas; il est toujours parti, ailleurs, dans une autre maison à soigné des patients. Elle l'idolâtre secrètement, maudit sa mère de ne pas voir les accomplissements qu'il produit. Alors quand il revient, elle l'attend avec un verre de lait et des biscuits. Ce n'est pas une fille à papa, Tabby, mais le choix, si on lui imposait, serait simple à prendre. Envie de grandeur, de se sortir de cette situation, de cette vie, ce n'est pas surprenant qu'elle quitte le foyer familiale pour partir étudier. De longues études en perspective, d'ailleurs, qui implique d'être loin de cette tempête. [GUILTY PLEASURES] Le terme alcoolique frôle les lèvres de ceux qui entourent celle aux traits rappelant minuit. Elle leur rit au visage, sachant très bien qu'elle ne boit pas pour le sentiment que lui produit la substance, non. Tabby connait tout de ses effets sur le corps, de comment il massacre un foie en un claquement de doigt, de comment une vie peut être ruiné avec une goutte de trop, de l'alcoolisme et des ravages sur les humains qui en deviennent dépendant et qui ne fonctionne que sur cet aspect de leur vie. Qui peut juger son penchant pour une bouteille de whisky, pour de la vodka, ou pour sa palette difficile qui ne tolère pas le sucre. La bière, l'alcool de ceux qui se couche tôt, des pères de famille qui font la cuisine ou qui regarde une partie de foot. Elle a apprit à aimer l'alcool d'une façon qui la ravage encore. [DRINKING SONG] Une seule peine amoureuse, un seul amour. Son coeur panse encore les pleurs et la douleur qui transperce sa poitrine. La dague, ou une partie de celle-ci, est toujours enfoncé violemment mais les médecins lui assurent que rien n'est logé dans l'organe qui lui fait mal, qui tiraille qui pique. La crampe survient trop souvent. Lorsque sa vision lui joue des tours et qu'elle croit reconnaître sa nuque, son coeur sort par les voies respiratoires de sa gorge, elle crache du sang, métaphoriquement, car elle le sait, médicalement, ce n'est pas possible. C'est la métaphore de Tabby, connaître les effets de la médecine, savoir exactement comment fonctionne le corps, mais de ne jamais arriver à expliquer ce qui se produit. Comment un seul être vivant peu, en une seule phrase, réduire à néant un quotidien qu'elle croyait parfait. Un qui s'était créer une routine, une qui la terrorisait autant que lui, ce n'est certes pas une excuse pour pulvérisé ce qui tranquillement se frayait un chemin. L'étiquette l'a effrayé, ô, elle en a eu de l'insomnie, a trop réfléchir. Lui, il n'a pas réfléchit. Non. Aussitôt que son cerveau a eu la connexion il a mit un terme. Il a fait foiré le tout au complet, il a décidé que s'en était assez de ce jeu, du volcan. Elle retient certains aspects, comme le goût pour l'alcool, entièrement développer par le propriétaire du Sceptic's Companion. Bar qu'elle ne supporte toujours pas, mais qu'elle fréquente lorsqu'elle est certaine qu'il n'y est pas. Le recroisé servirait à sa perte, et pourtant, dans une aussi petite ville de Fortingall c'est inévitable. Puis du coin de l'oeil elle voit, elle remarque et son coeur fait mal. Certes, Tabby relève la tête et affronte la situation avec tacte, méthode, et froideur. [INTROVERT] Dire qu'elle supporte la présence des autres êtres humains, est une erreur. Les psychanalistes prédirait un caractère qui coule vers l'extrovertie; ils ont faux. Le sang qui coule dans ses veines est venimeux, son corps est marqué au fer rouge par son manque de communication avec les autres vivants. L'introvertie de par tous ses pores, de par toutes ses terminaisons nerveuse, effectue un domaine qui demande froideur, de toute façon, et non pas de compassion. Pour garder son sang-froid, faire preuve de professionnalisme, elle en a besoin, Tabby, et c'est exactement ce côté qui fait d'elle un bon médecin. Elle ne veut pas connaître la vie privée de ses patients. Certes, ça ne veut en aucun cas dire qu'elle ne dénoncera pas un mari violent envers sa femme à la police. Car malgré tout, elle est féministe, indépendante et souhaite que toutes les femmes le soient aussi. Elle n'aime pas être comparé à l'élément du feu, par ailleurs; elle ne ravage rien lors de son passage. La glace est plus de mise pour elle, qui laisse un sentiment de torpeur, de miséricorde presque, dans le coeur de ceux qui croisent son chemin. Elle implante une tempête de neige dans la tête des imprudents.

dreams of another reality
pseudo/prénom  ◦ clau, witchlings, sans grand changement   . âge, pays  ◦ canada, majorité depuis un moment. avatar  ◦ phoebe tonkin (enfin!). commentaire(s)  ◦ cassdédi à celui qui a brisé le coeur de tabby     . autres/dédicace  ◦ you go glen coco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tabby Violet

avatar

Messages : 2
Avatar, © : phoebe tonkin. (©anaïs, goddess)
Multicomptes : adrian, cornelia, raeha.
Pseudo : clau.

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Dim 28 Jan - 21:48


she pins you to hotel doors— not a goddess anymore,
but she still looks like religion in high heels. she kisses you godless.
whispers, she dress like princesses to go out and kill kings.
(…) « This, » commence-t-elle en démontrant du doigt la scène qui les entourent, qui perforent leurs oreilles et crèvent les yeux. Ses tympans manquent saigner sous la sublime performance de la clientèle masculine à sa gauche, bien avancé dans le processus d'augmenter leur taux d'alcool dans les veines. Le sien, à Tabby, est furieusement trop bas pour supporter de tels idiots. « is the reason loverboys are dead. » Un sourire charmeur sur son visage scintillant qui repousse toute gente masculine, qui repartent en lui offrant une remarque désobligeante sur son orientation sexuelle. Lesbian. Le rire sublime qui sort de sa gorge devient réciproque sur son interlocutrice concentrée dans son martini quelques secondes plus tôt. Étrangement, elle n'a jamais aimé les cocktails, les mélanges. La brûlure de ses entrailles ne peut être effectué que par un alcool seul, sans glace, non-dilué. « You sometimes sound and act like an alcoholic. » L'euphorie s'empare de ses lèvres, la métaphore et les références lui font presque mal au cœur. Mot clé : presque. « Honey, aren't we all? »


Dernière édition par Tabby Violet le Dim 11 Fév - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cam Ameia

avatar

Messages : 157
Avatar, © : matthew daddario, dark dreams (avatar).
Multicomptes : italian touch.
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : almost thirty yo.
Job : former musician (band), songwriter for artists and film projects.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood:
Relationships:
RP:

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Dim 28 Jan - 21:51

tabby est canon, tu gères
re bienvenue à la casa clau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neomi Dyer
you have witchcraft in your lips.
avatar

Messages : 54
Avatar, © : eiza gonzalez, mine and tumblr.
Multicomptes : calliope s.
Pseudo : huntress, vendela.
Age : twenty-eight years old.
Job : your local bruja.
Status : our zodiac signs aren't compatible.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: *cover up real feelings with aggressive sarcasm*
Relationships:
RP:

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Dim 28 Jan - 22:24

I'm dying here, soooooo beautifuuul.

_________________
▪️ ▪️ she got blood cold as ice and a heart made of stone, but she keeps me alive, she's the beast in my bones. she gets everything she wants, when she gets me alone, like it's nothin'. she got two little horns and they get me a little bit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego Casas
it's not about deserve, it's about what you believe.
avatar

Messages : 512
Avatar, © : oscar isaac, flamingo(av).
Pseudo : nadège.
Age : thirty-eight years old.
Job : pop-folk guitarist and singer.
Status : there's this woman he can't stop thinking about, but whatever.
Top wishes : sorting jarvier's belongings, getting sami to talk to him, doing more gigs, buying plane tickets for madrid next summer, talking to cait (eventually without being almost drunk).

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: figuring things out.
Relationships:
RP: cait, raeha, sami. (open)

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Dim 28 Jan - 22:41

Mais.
Tu es si belle.
Comment est-ce possible.

_________________

◦ i keep throwing it down two-hundred at a time, it's hard to find it when you knew it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paperhearts.forumactif.com/
Rhys Windsor
− not with a bang but a whimper.
avatar

Messages : 129
Avatar, © : milles rêves, w. shakespeare, wb yeats, hs thompson.
Pseudo : oaristys.
Age : thirty one.
Job : nightclub owner on break.
Status : as the indifferent children of the earth.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: as though god’s death were but a play.
Relationships:
RP: 2/3 (fr)

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Lun 29 Jan - 8:59

phoebe
rebienvenue

_________________

( HYBRIS )
all my life my heart has sought a thing i cannot name. remembered line from a long forgotten poem. †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Lun 29 Jan - 13:08

heeeeey, bonne fiche et bon jeu avec cette nouvelle nenette I love you
Revenir en haut Aller en bas
Reese Barsentti
− we rise by lifting others.
avatar

Messages : 1092
Avatar, © : lily james, abisror.
Pseudo : moonlight, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer, thinking about her solo career.
Status : became a barsentti, and pregnant.
Top wishes : go on a trip with poppy, find the complicity she had with her brother, work on a new album.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: concerned.
Relationships:
RP: close.

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Mar 30 Jan - 20:01

Ce canon encore.

_________________
- if i had a flower for every time i thought of you, i could walk through my garden forever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Mer 31 Jan - 22:54

Have fun avec ton nouveau bébé. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Daphne Dyer

avatar

Messages : 92
Avatar, © : ana de armas (©huntress).
Multicomptes : basil.
Pseudo : anaïs.
Age : twenty-seven.
Job : antique dealer, mystical tarot reader by night.
Status : whirlwind.
Top wishes : to cancel all plans and spend the day in bed eating godiva chocolate dipped strawberries.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: if you can't find the sunshine, be the sunshine.
Relationships:
RP:

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Jeu 1 Fév - 18:19

C'est moche cette fiche vide, je proteste.

_________________
throw yourself off cliffs to teach yourself how to fly. throw yourself off cliffs to teach yourself how to fall.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Warwick

avatar

Messages : 38
Avatar, © : Luke Mitchell, valyria
Multicomptes : Caleb
Pseudo : Lovee (Jessica)
Age : 30 years old
Job : CEO
Status : Engaged

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood:
Relationships:
RP:

Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Sam 3 Fév - 15:20

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

So long, sweet words don't have no use for you anymore. No one to say them to so what in the hell would I hold on to them for? And today's a special day, a celebration Cause I've finally come to accept this fact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   Sam 3 Fév - 21:32

trop de beauté. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ▪️ what beauty is yet to cause.   

Revenir en haut Aller en bas
 
▪️ what beauty is yet to cause.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A TOUCH OF MAGIC :: II. / WE ARE, EACH OF US, A LITTLE UNIVERSE :: IN EVERY MAN THERE IS A CHILD-
Sauter vers: