AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 lost souls in revelry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Message(#) Sujet: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:05


elya balfour
Why think about that when all the golden land's ahead of you and all kinds of unforeseen events wait lurking to surprise you and make you glad you're alive to see ?

nom complet  ◦ elya caitir balfour. impossible de savoir ce qui a traversé l'esprit de sa mère, la légende familiale veut que ce soit le premier prénom qui lui soit venu après un laborieux accouchement. caitir est le prénom de sa marraine, meilleure amie de sa mère et aussi écossaise que nessie (c'est dire). âge, date et lieu de naissance  ◦ elle a soufflé sa vingt-huitième bougie en même temps que son jumeau, le trois novembre. l'occasion pour sa mère de leur rappeler combien leur donner naissance dans leur maison de fortingall fut pénible, au point de lui passer toute envie de recommencer l'expérience. sa mère se plait parfois à lui raconter qu'elle n'était pas au courant qu'elle attendait des jumeaux, mais son père lui a confié que c'était un mensonge et qu'elle l'a su après la première échographie. origines et nationalité  ◦ si elya rêverait d'avoir un héritage exotique, sa généalogie est relativement décevante en la matière. de nationalité britannique (ce qui la fait toujours grincer des dents, car les écossais n'ont rien à voir avec ces foutus anglais), elle est tout ce qu'il y a de plus écossais. les balfour descendent d'une longue lignée d'highlanders. il s'agit là d'une fierté familiale pour tout le monde, sauf pour elle. diplôme(s), activité et statut financier  ◦ elya n'est définitivement pas la fille prodigue (elle laisse le soin à son frère de jouer ce rôle) et n'a jamais brillé lors d'études secondaires, par manque d'attention plus que par stupidité. elle a rapidement compris que l'école n'était pas faite pour l'aventurière qu'elle était, et dès qu'elle a pu abandonner, elle l'a fait sans hésiter. depuis ses seize ans, elle travaille pour financer sa vie de baroudeuse. elle est actuellement serveuse au king's leg, le pub local, un boulot "en attendant de", comme tous les boulots qu'elle a précédemment occupés. ses finances flirtent ostensiblement avec le rouge et elle n'a que très peu d'économies de côté. partisane du "on m'enterrera pas avec mon fric", elle préfère partir du principe qu'il est fait pour être dépensé et ne constitue pas une fin en soi. statut civil  ◦ si on lui connait peu d'histoires d'amour, c'est surtout parce qu'elya a su se protéger des ragots de fortingall. elle sait bien comment les petites villes fonctionnent et la dernière chose dont elle a envie est de voir sa vie sentimentale commentée par les commères du coin. très réservée (et pudique) en la matière, impossible de savoir avec certitude si elle est célibataire ou non. de façon générale, elya n'aime pas vraiment mettre d'étiquettes sur ses relations - du moins était-ce le cas jusqu'à se lancer dans une histoire plus ou moins régulière avec alaric. situation familiale  ◦ la vie de famille idyllique, digne d'une carte postale pour vendre du rêve aux touristes de passage à fortingall. elle a grandi dans un foyer aimant et chaleureux, deux parents amoureux comme au premier jour qui ont toujours préféré la discussion à la réprimande. et surtout, son frère jumeau, jonas, la moitié de son tout - leur ressemblance physique est leur seul point commun, en-dehors de l'amour qu'ils portent l'un à l'autre. traits de caractère  ◦ baroudeuse, intrépide, indépendante, drôle, attentive aux autres, ouverte d'esprit, tolérante, simple, curieuse, naïve, pudique, ne s'énerve jamais, pardonne toujours, loyale, fidèle, sociable, extravertie de comportement, mais introvertie d'émotions, de bon conseil, tête en l'air, bavarde, moqueuse. groupe  ◦ spring.

young hearts spark fire
depuis quand vivez-vous à fortingall ? quel est votre ressenti sur la ville ? vous y plaisez-vous ou envisagez-vous un déménagement éventuel ? à quel point êtes-vous impliqué dans sa communauté ? ◦ Elle est une fille de Fortingall, une vraie de vraie, elle y est née, y a passé toute son enfance, y a découvert les joies de l'amitié, la tristesse des disputes, les papillons dans le ventre de l'amour, y a fait ses armes, jusqu'à décider que le reste du monde méritait lui aussi d'être visité par une Elya Balfour. Depuis des années, elle baroude les quatre coins de la planète, refusant de dépenser des fortunes et préférant la vie dans les communautés locales pour s'imprégner au mieux de l'ambiance des endroits qu'elle visite. Ses allers-retours à Fortingall ont été très fréquents, car il y a en elle une part profondément attachée à ses racines, et elle est revenue pour de bon (croit-elle) quelques mois plus tôt en promettant à Jonas de ne pas repartir avant un moment.  décrivez-nous un hiver mémorable. pourquoi est-il si spécial à vos yeux ? ◦ Elya a toujours adoré l'hiver, sans doute parce qu'elle était trop chaleureuse pour se laisser abattre par un peu de froid, et surtout parce qu'elle a toujours aimé voir la neige tomber depuis le confort de son salon. Elle n'a pas d'hiver particulièrement mémorable, mais garde un souvenir précis de tous les Noëls passés ensemble avec sa famille, à quatre pour déballer les cadeaux au pied du sapin. C'était le seul moment où Jonas et Elya se ressemblaient vraiment, aussi impatients l'un que l'autre, aussi pressés de découvrir leurs cadeaux et puis, à mesure qu'ils grandissaient, aussi impatients de voir le sourire émerveillé des autres en leur offrant des cadeaux. Elle n'a pas souvenir d'un seul Noël qui se soit mal passé, sans doute parce que leur famille est un modèle de stabilité et de tendresse. Chaque année, Elya se débrouille pour être à Fortingall à cette période et ne pas déroger à la tradition des fêtes de fin d'année en famille.

[one] Les Balfour incarnent probablement l'image d'Epinal de la famille parfaite, en apparence et en réalité. Les deux parents sont tombés amoureux l'un de l'autre relativement jeunes, se sont mariés, ont voulu un enfant, en ont récupéré deux à la sortie de la maternité, et les ont élevés avec tout l'amour du monde. Et même si sa période de rébellion à l'adolescence prête encore à des remarques moqueuses de sa mère, Elya peut chercher aussi loin qu'elle le veut dans sa mémoire sans rien trouver à leur reprocher. Pour autant, à l'inverse de son jumeau, elle n'a jamais été excessivement proche d'eux car il y avait dans leur cocon familial une notion d'acquis, comme s'il n'y avait pas besoin de se battre pour conserver leur lien. A présent que les années défilent, que l'idée d'avoir une famille elle aussi commence à se dessiner en filigrane, elle réalise que comme tous les liens, les familiaux nécessitent eux aussi du temps et du travail. C'est l'une des raisons (officielles) pour lesquelles elle est rentrée pour une durée plus longue que les précédentes. Pour retrouver ses parents, se rapprocher d'eux, mais surtout pour retrouver son frère jumeau et la personne la plus importante dans sa vie, Jonas. [two] Elle a eu la chance d'avoir dès la naissance une personne qu'elle garderait pour le restant de ses jours. Et pourtant, il n'y a pas plus différents que Jonas et Elya Balfour, en-dehors d'une ressemblance évidente (bien que moins évidente que durant leurs jeunes années). Peut-être parce qu'ils sont tous les deux de bonne composition, ou bien parce qu'ils partagent un lien indestructible bien plus fort que celui d'un frère et d'une sœur, ils ont toujours été extrêmement proches, inséparables mentalement à défaut de l'être physiquement. Elya n'a de cesse de le dire, Jonas est l'homme de sa vie, sa moitié, un morceau d'elle qu'elle chérit précieusement, mais elle n'a jamais été particulièrement possessive avec lui, bien au contraire. Elle préfère être son oreille attentive, l'épaule sur laquelle pleurer – avec virilité – et lui donner des conseils sur ses relations sentimentales. De la même façon, elle n'a jamais cherché à s'immiscer dans ses relations, mais a toujours été claire sur le fait qu'elle devrait apprécier au moins un peu sa future belle-soeur car leur proximité rend impossible une mésentente. Fort heureusement, Elya est un peu leste sur sa capacité à donner des passes-droits aux femmes de la vie de Jonas, et surtout elle est si souvent absente qu'elle a fini par arrêter de chercher à comprendre. La seule chose dont elle soit certaine, c'est que Lena ferait une belle-soeur idéale, et qu'elle adore l'idée qu'elles puissent un jour devenir de véritables sœurs, et pas seulement les meilleures amies du monde. [three] Elya a toujours eu l'âme d'une baroudeuse, en culotte courte d'abord lorsqu'elle tentait toujours de se faire la malle du jardin en toute (in)discrétion, et puis plus déterminée une fois les années lycée derrière elle. Elle a toujours su qu'elle se destinait à quelque chose d'un peu moins tracé que le parcours scolaire classique, probablement parce qu'elle n'y excellait pas. Elève dissipée mais terriblement curieuse, ses enseignants ont toujours reconnu qu'elle pouvait mieux faire mais qu'elle n'était simplement pas à sa place derrière une table. Dès qu'elle en a eu l'âge, Elya a acheté son premier billet d'avion, pour Londres, et a commencé de là une expédition qui ne s'est jamais finie. D'abord le Royaume-Uni, qu'elle a sillonné en train et en stop. Puis l'Irlande, qu'elle a traversée de part en part. Et lorsque son pays natal n'a plus suffit, elle s'est acheté un billet de train pour l'Europe, et a continué un périple pendant des mois, traversant la France, l'Italie, l'Espagne, la Pologne, la Russie, les pays Baltes et bien d'autres. Elle a attendu d'avoir dix-neuf ans avant de prendre le large pour d'autres continents. Elle a mis le cap sur l'Amérique du Nord dans un premier temps, au Canada puis aux Etats-Unis où elle a retrouvé pour quelques semaines ses meilleurs amis, étudiants à Brown. Elle a organisé son propre périple à travers les USA pendant des mois (sa plus longue absence de Fortingall) avant de se diriger en Amérique du Sud et barouder à travers le Venezuela, le Chili, la Bolivie, le Brésil, le Pérou et l'Argentine. Ces dernières années, c'est en Asie que son attention s'est portée, et après une première expérience intéressante en Corée du Sud, elle a sillonné le sud du continent, en particulier Vietnam et Cambodge. Son passeport est son bien le plus précieux, tamponné de dizaines de visas pour tous les pays visités. Son cœur, elle le sait, reste infiniment attaché à sa ville natale, mais elle ne supporte pas l'idée de vivre sans chercher à connaître le reste du monde. Elle a passé les derniers mois à nouveau aux Etats-Unis, pour un motif bien plus personnel, mais sa préférence va indéniablement à l'Amérique du Sud, riche d'une culture millénaire et de décors qui encore maintenant lui soulèvent le cœur d'émotions. [four] Ses parents n'ont jamais eu de problème à la laisser partir à l'aventure et l'ont même encouragée à faire ses propres expériences plutôt qu'à la brider dans un domaine qui ne lui convenait pas, à partir du moment où elle avait suffisamment d'argent pour le faire. S'ils l'ont aidée une fois, lorsqu'elle était véritablement dans le pétrin après s'être fait voler dans les rues de Bangkok son sac contenant tous ses effets personnels (y compris la somme d'argent liquide qu'elle avait sur elle), elle a pour le reste toujours été auto-suffisante et très fière de pouvoir être indépendante. Son argent, elle l'a gagné en travaillant dès qu'elle en a eu la possibilité, en enchaînant petits jobs d'été année après année, baby-sittings et autres activités rémunératrices. Et lorsqu'elle est à sec, elle profite de ses voyages pour travailler sur place et se faire suffisamment d'argent pour vivre. Elya a tout d'une cigale plutôt que d'une fourmi, persuadée qu'elle n'ira pas au paradis avec une carte bancaire et qu'il vaut mieux profiter de l'instant présent. Toute sa vie a été régie par ce seul et unique principe : vivre dans le moment plutôt que de se préparer à un futur incertain, à l'inverse de son frère, bien plus prudent qu'elle. Elya n'a aucun regret, même si le fait de ne pas avoir d'économies rend sa vie souvent plus compliquée qu'elle ne devrait l'être. Parce qu'elle n'a pas fait d'études et ne possède aucun diplôme, parce qu'elle n'a jamais travaillé plus de quelques mois au même endroit, elle doit se contenter de boulots qui rapportent peu et n'ont rien de particulièrement gratifiants. C'est la raison pour laquelle elle joue actuellement les serveuses à Fortingall, dans le pub local où tout le monde la connaît depuis l'époque des couches-culottes, et où on lui pardonne bien volontiers ses petites maladresses. [five] Elya, c'est la bonne pote de tout le monde, la personne qui donne envie de se confier et de s'ouvrir à elle. Son excellent relationnel avec des personnages de tout âge a toujours été sa force et elle n'a jamais hésité à en user et abuser. De confiance, elle ne trahit jamais les secrets qu'on lui raconte, même si ça la met parfois dans des situations complexes et notamment lorsqu'il s'agit de son éternelle bande d'amis. Sept gamins originaires de Fortingall ayant grandi ensemble, depuis toujours et pour toujours liés par des années d'amitié plus ou moins forte, avec plus ou moins de personnes au sein du groupe. Les anecdotes qu'ils partagent forment une liste interminable, de même que les souvenirs qu'ils ont créé ensemble. Ils sont la raison qui la poussent à rentrer régulièrement au bercail, parce qu'ils sont la base sur laquelle elle a tout construit. Et tous le lui rendent bien : elle n'a à ce jour jamais eu d'histoire avec qui que ce soit. Fêtarde, marrante et sociable, elle n'a jamais été la dernière à sortir, mais elle a toujours fait office de grande sœur dans la bande, celle à laquelle on vient raconter autour d'un bon repas ou d'un verre ses dernières histoires de cœur – et dieu seul sait si elles sont nombreuses, ces histoires de cœur. Si au sein de cette bande elle tient plus à certaines personnes qu'à d'autres, elle serait prête à cacher un corps pour tous s'il le fallait et ça, sans la moindre hésitation. Son retour à Fortingall lui a cependant ouvert pour la première fois les yeux sur les liens de plus en plus fragiles entre tous, et même elle commence à appréhender la perspective d'être tous réunis au vu des histoires entre eux. Si elle s'était promis dès l'adolescence de ne jamais se lancer dans une histoire avec quelqu'un de leur groupe, elle a pourtant failli à sa propre promesse en sautant un pas décisif avec Alaric, une information qu'elle n'a aucune envie de partager, trop effrayée à l'idée des répercussions que la nouvelle pourrait avoir et des conséquences de cette idylle qu'elle sait sans lendemain mais à laquelle elle s'accroche pourtant malgré elle. [six] Si elle est l'oreille attentive aux histoires de cœur des autres, elle ne se livre presque jamais sur les siennes. Relativement pudique lorsqu'il s'agit d'émotions personnelles, elle préfère botter en touche plutôt que de répondre directement aux questions sur sa vie sentimentale. Peu de gens savent avec qui elle est sortie, encore moins combien de temps, et encore moins de gens ont partagé avec elle ses déceptions amoureuses. Cette réserve, c'est l'apprentissage de la vie qui l'a développée, elle a bien trop souvent vu les histoires et leurs conséquences au sein de leur bande et d'autres amis pour prendre le risque de créer des drames pour rien. Aux yeux de beaucoup, elle apparaît comme une femme qui ne se prend pas la tête – et ne la prend pas aux hommes – et pas vraiment le genre à se poser trop longtemps avec quelqu'un. En réalité, Elya est plus sentimentale qu'il n'y paraît et aimerait vivre une histoire d'amour comme celle de ses parents, mais ses incessants voyages l'ont obligée à mettre fin à toutes ses relations. Parce qu'elle ne compte pas quitter Fortingall définitivement, et qu'aucun homme n'a accepté de la suivre, elle n'est pas capable d'entretenir une relation sur le long terme. Son retour en Ecosse, au-delà de l'histoire qu'elle a racontée à tout le monde et d'un manque du pays, c'est une rupture sentimentale qui l'a précipité. Personne n'est (encore) au courant, mais elle s'est mariée sur un coup de tête avec un homme aux Etats-Unis, une histoire passionnelle à laquelle elle s'est accrochée naïvement. Persuadée qu'il pourrait être l'homme de sa vie, elle a accepté de fermer les yeux sur des petits mensonges, avant de découvrir par hasard qu'il menait de front plusieurs relations et était déjà père d'une petite fille de trois ans. Ses excuses n'ont pas été suffisantes pour qu'Elya se remette avec lui, et elle a fui pour rentrer chez elle à la minute où les papiers du divorce ont été signés. Cet échec, elle se le reproche autant à elle qu'à lui, et lui donne l'impression qu'elle passera le reste de ses jours célibataire, en compagnie de chats. [miscellaneous] Elle écrit un journal de voyage depuis le tout premier séjour hors de Fortingall. Sept tomes remplis de notes, de commentaires, d'anecdotes sur toutes ses aventures, pour ne pas oublier ce qu'elle a vécu et pouvoir se replonger dans la nostalgie de son passé. Son rêve, ce serait de pouvoir en faire un véritable livre qu'elle pourrait faire publier pour partager avec d'autres sa passion. - Elle a lu tous les livres de Jack Kerouac et nourrit un amour particulier pour On The Road, l'un des livres qui lui a donné l'envie de quitter le pays. - C'est une excellente photographe et elle possède un appareil photo qu'elle chérit comme la prunelle de ses yeux. Son appartement est d'ailleurs remplis de clichés pris dans les endroits les plus improbables du monde. - Elle a déjà visité plus d'une trentaine de pays et ne compte pas s'arrêter là. - Elle ramène toujours des souvenirs de ses voyages à ses proches, au point que sa mère ne sait plus où les ranger tant la maison familiale en est remplie. - Elle a une peur irrationnelle des autruches, ce qui fait toujours beaucoup rire Jamie qui lui a acheté une peluche pour se foutre d'elle. - A l'inverse, elle n'a aucun problème avec les insectes en tout genre, même les grosses araignées. - Elle tient l'alcool aussi bien qu'un homme, on l'a déjà vue coucher des types bien plus solides qu'elle, mais elle possède des techniques secrètes pour ne pas rouler par terre. - Avec Lena, elles se sont promis qu'un jour elles dormiraient dans un hôtel de luxe avec un code à la porte, se prendraient une cuite, et tenteraient de se rappeler du code. - Elle serait incapable de survivre sans son café du matin, mais ne boit que du thé le reste de la journée, et généralement du thé ramené de ses voyages. - Elle ne rêve pas d'un grand mariage, mais d'une cérémonie simple au coucher du soleil, avec uniquement ses proches. - Elle veut des enfants... mais surtout pas maintenant. Elle part du principe qu'il faut avoir vécu tout ce qu'on a envie de vivre avant, pour ne pas avoir à se priver une fois que l'on doit mettre la vie de voyage de côté. - Elle est la reine des cadeaux, elle trouve toujours des idées marrantes, sympas, ou réfléchies à offrir à ses proches et peut passer des semaines pour trouver le cadeau idéal. - Elle parle anglais et comprend l'espagnol, l'italien et le français. - Le plus bel endroit qu'elle ait visité reste le désert de sel du Bolivie, et elle a pris plus d'une centaine de photos de l'endroit. - Elle déteste les selfies, ne supporte pas de voir sa tête d'aussi près et ne se trouve absolument pas photogénique. - Elle envoie toujours des cartes postales pendant ses voyages, elle trouve que c'est plus personnel qu'un texto. D'ailleurs elle n'utilise que peu son téléphone. - C'est une excellente cuisinière, un talent dont elle ne parle pas pour s'éviter de devoir systématiquement cuisiner pour son entourage. Elle adore ajouter des épices au nom imprononçable à tous ses plats. - Elle a passé le permis uniquement pour pouvoir conduire un pick up aux Etats-Unis, mais serait bien en peine de mettre la technique en pratique en Ecosse, surtout vu l'inversement de la route et du volant. - Elya ne sait pas se disputer avec les gens, elle est plutôt du genre à trouver un compromis à tout prix, quitte à se faire passer en dernière et se faire du mal. De la même façon, elle est incapable de détester quelqu'un, elle trouve que c'est une perte de temps et préfère ignorer les gens dont elle estime qu'ils n'apportent rien d'intéressant à sa vie.

dreams of another reality
pseudo/prénom  ◦ labonairs, jordane. âge, pays  ◦ damn, je suis restée bloquée à vingt-cinq mais non, c'est bien vingt-six, angleterre. avatar  ◦ courtney eaton. commentaire(s)  ◦ pour toi public, la pièce manquante du puzzle. autres/dédicace  ◦ dédicace à julia, qui n'a même plus besoin de me retourner le cerveau (-77, fuck yes), à mon awesome family, always and forever et je précise qu'elya ne saurait être tenue responsable de tout drama se déroulant dans leur bande.    


Dernière édition par Elya Balfour le Mer 27 Déc - 20:09, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:12

that bae
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:18

T'es belle & toi et moi on va faire de grandes choses
(re)bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:38

Je dis oui, oui, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Les Balfour en passe de devenir aussi awesome que Evan/Catahleen.
Allez boucle ta fiche et plonge dans le drama ambiant de ce groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:42

elya est beaucoup trop bien, la seule équilibrée dans ce groupe
tu vas être parfaite avec elle jo', c'est hyper cool que tu la prennes, bon courage pour le reste de la fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:46

@aurora carrey au moins on sait que ce lien-là on va pas le foirer. (cela dit javey is still going strong )

@charlie wise merciii betty, et hâte de faire de grandes choses oui.

@jonas balfour j'ai la vision de chris marques en tête, je suis morte. merciiii ma doublette, et oui, TEAM AWESOME, en plus c'est la première fois qu'on fait un lien familial je crois bien. je sais pas quand je vais la boucler, demain soir je suis pas là et je rentre vendredi... dans l'avion sûrement. Arrow

@marcus o'hara mdr la seule qui est pas censée foutre la merde et qui se retrouve dans les dramas, pauvre d'elle, elle y croyait pourtant. Arrow merciii mon clem, trop contente de la prendre aussi, elle me faisait de l'oeil depuis bien avant evey, mon voeu est exaucé. et faut qu'on papote aussi pour le lien jelya (yes, ils ont même leur nom de code) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mer 20 Déc - 23:47

anytime pour le/les lien(s)
Revenir en haut Aller en bas
Poppy Bloom
- all yours from the collarbone down
avatar

Messages : 971
Avatar, © : vikander; avatar smoaks, icons pinterest+clau ♡
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven.
Job : linguist, word collector.
Status : petrichor.
Top wishes : for spring to come.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: actual holly golightly.
Relationships:
RP: fr/en, (full) bianca, basil, marcus, reese, cornelia.

Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Jeu 21 Déc - 9:50

Citation :
et je précise qu'elya ne saurait être tenue responsable de tout drama se déroulant dans leur bande.
too good for this world, too pure

trop beau ce début, puis je trouve tous tes choix à baver (déjà qu'avec evey, t'avais bien assis ton statut de meuf de goût, mais alors là )
faites-moi rêver, tous

_________________

when your name doesn't hurt to say and i think about you less each passing day, when i can't feel your weight; will i miss the way it feels to miss you?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Jeu 21 Déc - 14:09

je connaissais pas le vava mais j'aime
re bienvenue cousine du coup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Jeu 21 Déc - 18:38

@marcus o'hara on en reparle... un jour... peut-être...

@poppy bloom ikr. comment se retrouve-t-elle dans les problèmes, je ne sais pas, je ne comprends pas. merci beaucoup, je te retourne le compliment.

@joan humphrey on n'en a même pas encore parlé que joan est déjà dans mon profil, si c'est pas beau. merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Jeu 21 Déc - 21:13

me voilà ravie
si jamais tu veux en papoter plus, ma boîte mp est grande ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Mal Barsentti

avatar

Messages : 723
Avatar, © : jamie dornan, outlines (avatar).
Multicomptes : cam.
Pseudo : l'oisillon bleu.
Age : thirty-five yo.
Job : professional stuntman, currently off for few weeks.
Status : single father.

Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Ven 22 Déc - 10:06

j'adore tellement Courtney !
re bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
pick up your heart on the way out.
avatar

Messages : 1288
Avatar, © : irons (©️clau).
Multicomptes : daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine.
Job : part-time shrink (bar owner).
Status : sorry we're closed off emotionally.
Top wishes : stick to the plan.

THE GHOST IN YOUR SMILE;
Mood: midnight ramblings and blurring lights.
Relationships:
RP: (fr/eng) closed.

Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Sam 23 Déc - 14:48

Trop belle, trop pure.
Re, hâte d'en lire plus.

_________________
―― it splinters softly. not a supernova, you could’ve handled an explosion. just this: shifting eyes, shifting hearts. you never paid attention in geography but you know about continental drift, and this is it. countries falling away, peeling apart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Sam 23 Déc - 23:14

@joan humphrey pas de problèmes je viendrai te trouver. I love you

@seol hwang merci beaucoup à toi.

@basil cobalt MAH HART MAH SOLE (désolée j'ai tout de suite pensé à ça en lisant ton message je sais pas pourquoi. Arrow) merciii. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    Mar 26 Déc - 9:27

(re)bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: lost souls in revelry.    

Revenir en haut Aller en bas
 
lost souls in revelry.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A TOUCH OF MAGIC :: II. / WE ARE, EACH OF US, A LITTLE UNIVERSE :: IN EVERY MAN THERE IS A CHILD :: LOVE AND SOME VERSES-
Sauter vers: